Mon agenda

01 septembre 2020

« Les Coulisses de l’exposition » Jean Vendome à L’École des Arts Joailliers

COVID oblige : pour sa 8e exposition parisienne « Jean Vendome, Artiste Joaillier », L’École des Arts Joailliers met en place une série de visites privées suivies d’échanges avec des experts. Et ce, immense privilège, en groupe de 6.

 

 

Cette série de visites privées suivies d’échanges, intitulée « Les Coulisses de l’Exposition », aborde 6 thématiques. Pendant deux heures, le commissaire d’exposition, un gemmologue ou un historien de l’art offre un éclairage inédit sur l’œuvre de Jean Vendome, considéré comme un pionnier du bijou contemporain. Vous pouvez assister à une seule d’entre elles ou à toutes, uniquement sur réservation.

 

« Jean Vendome raconté par la commissaire d’exposition »

Ce format offre l’occasion unique d’échanger directement avec Sophie Lefèvre, la commissaire de l’exposition. Il n’y a pas mieux qu’elle pour parler de lui (avec Thierry, le fils de Jean Vendome). « Pendant 5 ans, j’ai rencontré Jean Vendome une fois par semaine car il souhaitait que j’écrive un livre. Il me racontait son travail, son amour pour les pierres bizarres, ses techniques, ses inspirations, sa vie », explique Sophie Lefèvre. Il lui confie aussi ses ennuis de santé qui l’obligent à quitter l’école très tôt, son apprentissage, son emploi dans un atelier spécialisé en bagues marguerite… Sophie Lefèvre fait revivre l’homme clairvoyant et infatigable qui a bousculé les conventions, l’homme prolixe qui de l’ouverture de sa boutique de la rue Saint-Honoré en 1968 à sa fermeture en 2007, a réalisé 30 000 bijoux. Principalement des pièces uniques.

 

« La vie est faite de rencontres »

Lors de cet échange, Sophie Lefèvre se concentre sur un leitmotiv de Jean Vendome qui n’est pas issu du sérail : « la vie est faite de rencontres ». Parmi les premières figures, Dina Level, gemmologue hors-du-commun, qui lui transmet sa passion des minéraux. Puis viennent celles avec Jean Cocteau qui entre dans sa boutique pour faire réaliser un bijou ou Paul-Emile Victor qui fait réparer ses montres à chaque retour d’expédition dans les cercles polaires. Le récit captivant de ses aventures inspire à Jean Vendome la ligne « Boréal ». Pour Sophie Lefèvre, « la rencontre la plus déterminante est celle avec Roger Caillois dont il dessine l’épée d’académicien ». Ces deux passionnés de minéraux se lient d’amitié et courent les foires ensemble. Ils cherchent les plus beaux spécimens, se les offrent, les partagent… Jusqu’au jour où Roger Caillois en train d’acheter une agate du Brésil s’effondre terrassé par un infarctus. Il a le temps de léguer cette pierre à Jean Vendome, « le seul à pouvoir la comprendre ». En effet le joaillier décèle ce que Caillois a vu dans cette pierre imagée : le fleuve Alphée, sujet et titre de son dernier livre.

 

« Le dessin dans le processus créatif de Jean Vendome »

Le dessin est une porte d’entrée dans le monde de Jean Vendome, il pourrait même faire à lui seul l’objet d’une exposition… Le cours d’Inezita Gay-Eckel, historienne du bijou à L’École des Arts Joailliers, aborde un sujet bien plus passionnant qu’il n’y paraît d’abord. Le joaillier dessine sans arrêt sur tout type de support directement au feutre ou au crayon, sans esquisse préalable. Elle explique ce qui rend ses dessins si exceptionnels, à la fois artistiques et très techniques. Autre caractéristique : réalisés sur des feuilles volantes, ses dessins ne sont ni signés, ni annotés, ni datés ce qui rend quasi impossible l’établissement d’une chronologie. Et il n’existe pratiquement aucun moule puisque Jean Vendome réalise le bijou lui-même directement à la main et le plus vite possible sans passer par l’étape de la maquette ou de la cire à fonte perdue ! Il veut garder intacte l’émotion du jaillissement créatif.

 

« L’art de Jean Vendome : une joaillerie d’avant-garde ? »

Pour définir son style, l’expression baudelairienne du « beau bizarre » conviendrait parfaitement, on est même parfois entre le sublime et le laid… L’École des Arts Joailliers propose un décryptage avec son professeur historien du bijou, Léonard Pouy. Il replace les bijoux de Jean Vendome dans le contexte d’une époque effervescente de remise en question de l’art. Affranchis de toute règle, ils s’apparentent à des sculptures aux formes asymétriques jouant avec la lumière, la transparence et le vide. En 1956, la bague « Tour » asymétrique et ouverte paraît totalement incongrue, les gens pensent même qu’il manque un morceau de métal ! Léonard explique aussi les techniques inhérentes à ces bijoux animés, pleins de surprises et pourtant toujours portables, préoccupation majeure de Jean Vendome. Comment ne pas citer en exemple la bague « Ferret » triangulaire dont la pointe articulée s’étire jusqu’au poignet ? Elle peut également se transformer en pendentif.

 

« Poétique des pierres » et « Jean Vendome, un amour pour les pierres atypiques »

Deux cours sont consacrés aux pierres, il n’en fallait pas moins car c’est l’une des principales clés de lecture des bijoux. L’un est axé sur l’aspect gemmologique avec Isabelle Delahaye professeur à L’École des Arts Joailliers, l’autre évoque la sonorité des noms (cobaltocalcite, staurolite de Bretagne, dioptase ou encore quartz fantôme) faisant écho à leur étrange beauté. Jean Vendome se préoccupe peu de leur valeur, il récupère même celles qui se vendent au kilo et tapissent le fond de son aquarium. Il aime surtout celles avec des défauts, ces caprices de la nature se manifestant par des paysages organiques ou une structure géométrique. Il travaille les tourmalines en vitrail polychrome, joue avec les échelles et les circonférences des fleurs d’améthystes. Et quelle audace dans les mélanges ! Voilà les pierres également associées à de « banales » pinces de crabe, à des coquillages ou à de l’os de dinosaure avec lequel il a fait les boutons de manchette pour le général de Gaulle. Son langage est infini.

 

« Les épées d’académicien, joyaux symboliques »

Jean Vendome a réalisé 9 épées d’Académicien. Catherine Cardinal, professeur émérite des Universités et co-auteur du catalogue de l’exposition, revient sur celles de Julien Green (1972), Maurice Schumann (1975), et Robert Marjolin (1985) ou encore de René de Obaldia (2000). Mais son sujet principal est celle de Roger Caillois, présentée dans l’exposition. Réalisée en 1971, elle se doit d’affirmer l’autorité de l’immortel tout en reflétant sa personnalité et son œuvre. Alors, tout a un sens… La pieuvre (stylisée) parce que Caillois considère cet animal, aux yeux magnifiques, comme le plus intelligent du monde ! Les cinq petits diamants représentent La Croix du Sud, collection Gallimard créée et dirigée par Caillois. La tourmaline verte de la poignée est une évocation du Brésil, pays où se rend souvent l’intellectuel. Ou encore la lame incrustée d’un vitrail de pierres fait référence à sa technique préférée.

 

L’œuvre de Jean Vendome, si riche et si singulière, méritait cette exposition et cette série exceptionnelle de cours.

 

« Les Coulisses de l’Exposition » du jeudi 8 octobre au vendredi 18 décembre 2020 à L’École des Arts Joailliers – 2h – 50 euros

Informations et inscriptions ici

 

Articles relatifs à ce sujet:

Et si je veux une pièce Jean Vendome ?

Dans la famille Vendome, le fils

Jean Vendome dans l’exposition « Pierres Précieuses »

Dina à la loupe

Articles les plus lus

"Le dessin sans réserve" au MAD

Cette exposition présente pour la première fois le fond de dessins du MAD, l’un des plus riches au monde avec plus de 200 000 feuilles du XVe au XXIe...

Luz Camino au PAD Paris

Luz Camino est la première femme à créer de la haute joaillerie en Espagne, et uniquement avec des artisans madrilènes. Elle expose au PAD chez Second...

Jean Vendome dans l'exposition "Pierres Précieuses"

L’exposition « Pierres Précieuses » au Museum National d’Histoire Naturelle (Paris) présente six pièces de Jean Vendome dont une étrange...

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bijou à L'École des Arts Joailliers

Toujours dans son bel hôtel particulier proche de la place Vendôme, L’École des Arts Joailliers propose des cours et des ateliers pratiques en très...

Ecouter les podcasts bijou des Enluminures

La qualité des podcasts des Enluminures tient au niveau d’expertise des intervenants, des acteurs clés du monde du bijou dont les prises de parole sont...

La vente Mellerio chez Sotheby's Paris

Sotheby’s Paris propose un ensemble de 25 bijoux issus de la collection privée du joaillier français Mellerio, le plus ancien au monde. Estimation :...